David Douillet et les pièces jaunes.

1.1K Flares Twitter 7 Facebook 1K Filament.io 1.1K Flares ×

Fondation Pièces jaunes  ou Comment créer son propre job lorsqu’on est au chômage !

David DOUILLETDavid Douilllet, judoka de renom et parrain des opérations “Pièces jaunes”, prête gracieusement son image à cette noble cause.

Ceci sous couvert de bénévolat, ce qui est très étonnant, car chacun sait que les sportifs de haut niveau ont une carrière en général courte, et qu’ils sont obligés ensuite de travailler pour conserver un revenu décent.

Monsieur Douillet disposerait-il d’un patrimoine personnel suffisamment important qui lui permettrait de se consacrer au caritatif plutôt que de travailler ?

Eh bien, non ! David Douillet vit officiellement de ses revenus publicitaires et de sa rente de chevalier de la Légion d’honneur, après un bref passage dans les sociétés de production de télévision, il prête maintenant son nom en façade à plusieurs marques de matériel de sport, commercialisant des vélos d’appartement ou des kimonos sous la marque DD, et même récemment à un jeu vidéo de simulation  de judo, “David Douillet judo”.
Les quelques euros manquants pour boucler ses fins de mois lui étant versés par la Fondation des Pièces jaunes.
Il perçoit de ladite fondation caritative la modique somme de 32 000 € par mois, versée sous forme d’indemnité de défraiement, donc non imposable.

Comme il est établi que tous les frais engendrés par ses prestations lors des campagnes des “Pièces jaunes” (déplacements en avion, véhicules, chauffeurs, garde-robe, hôtels ou locations, frais de bouche, téléphone) sont payés par la Fondation, on peut légitimement se poser la question : “Mais de quels frais s’agit-il ?”.
David Douillet étant un grand amateur de belles voitures, il bénéficie également d’un véhicule de fonction payé par les “Pièces jaunes” (contrat entretien + assurance + carte essence).

La fréquence de remplacement de cette voiture est laissée à son appréciation et il n’est pas rare que M. Douillet utilise simultanément deux voitures (difficile, non ?).
Pour information, la liste de ses voitures 2007 : Porsche Cayenne, BMW 730, Mercedes 600, Citroën C5. Sans oublier les véhicules de société appartenant à la Fondation. On parle même d’un excès de vitesse avec une Porsche appartenant… aux Pièces jaunes !

 

Mme CHIRACPour Mme Chirac, présidente de la Fondation, il est très   légitime de défrayer une personnalité comme David Douillet, sa notoriété rapporte bien plus à l’association   en comparaison de ses frais.
Ben tiens ! Madame Chirac… est elle aussi bénévole non   salariée. Ses lignes de frais sont plus détaillées que celles   de Douillet car elle tient à la plus grande transparence   quant au budget de sa fondation.

C’est ainsi que, pour l’année 2007, Mme Chirac a signifié avoir dépensé pour le bon fonctionnement des “Pièces jaunes”

Un budget de :
– 38 000 € de frais de garde-robe (un vrai top model…)
– 48 000 € pour son véhicule associatif (leasing + assurance + entretien + carburant pour
une Peugeot 607 très haut de gamme).
– 347 000 € de frais de déplacement (hôtels, avions, trains, véhicules…).
– 285 000 € de frais de bouche (réceptions, repas pris à l’extérieur…).
– 52 000 € de frais divers (téléphone, timbres…).
– 927 000 € de frais de personnel (elle a à sa disposition un bataillon de chauffeurs et de secrétaires, au nombre de 14, tous issus de l’ancienne équipe de Jacquot, virés par le nouveau résident de la République).

Soit une dépense moyenne de 141 000 € par mois ! David Douillet fait petit à côté…

Alors que penser de ces petits gamins qui s’échinent à remplir le fond des tirelires en carton de pièces jaunes ?

Que penser de Douillet qui dit à la télé : “Nous prenons également les pièces plus grosses, ainsi que les billets, chèques et numéros de CB !”.

Comment ne pas avoir honte pour eux lorsqu’ils se laissent pommader en public par la presse ou Drucker pour “leur générosité, leur bénévolat, leur grand coeur…” sans rougir.

Mme Chirac et M. Douillet, assumez vos actes, prenez la parole et répondez à ce brave Drucker : “Non, c’est pas du bénévolat, c’est pour la thune qu’on fait les guignols ! Si ça peut servir à des gosses malades, tant mieux…”.

————————————-

07 janvier 2009

Le Téléthon en flagrant délit de détournement de la charité

La responsable de l’AFM (Association française contre les myopathies) a fait cette révélation : France Télévision, censément partenaire du Téléthon, facture 1.500.000 € les 30h d’émission. Voilà où passe une partie des dons !
Et combien touchent les vedettes qui se produisent sur le plateau ?

Sources : Yves Daoudal et Le Républicain Lorrain via Le Salon Beige

Bravo à tous ces Bénévoles !

 

Share SHARE

À propos de FLASH1ER

Bonjour cher lecteur de mon blog, La photo que vous voyez en tête de ma page représente le haut de la villa que nous avons habité de 1986 à l'an 2000. Nous habitons maintenant la résidence du Palais Victoria, dans le nouveau quartier du Béal. La photo de celui-ci ainsi que mes coordonnées figurent dans mes sites http://www.cany1.fr et http://cany.eu Je suis né en 1930. J'ai obtenu le Certificat d’Études Primaires et effectué 3 ans d'études secondaires dans un Collège de Jésuites, à Saint-Calais dans la Sarthe, en section classique (latin, grec). J'ai acheté mon premier micro-ordinateur en 1975, au SICOB à Paris-La-Défense. J'ai travaillé à l'AFP à Paris, comme télétypiste hors classe. Je tapais à 86 mots-minute minimum. Test effectué durant 15 minutes sans erreur. J'ai élevé 5 enfants (à 27 ans, j'en avais déjà 4). Je n'ai jamais eu un jour d'arrêt de travail jusqu'à ma retraite que j'ai prise à 60 ans. Au contraire, j'ai eu des périodes où je travaillais pour deux employeurs (75 heures par semaine en moyenne). J'ai créé et géré le 1er Secrétariat Privé de Télex au Monde en 1962 (FLASH TELEX). Il n'y avait alors que 2000 abonnés au Télex en France... J'ai créé et géré également la 1ère entreprise de travail temporaire exclusivement réservée aux télexistes (FLASH OFFICE) et le CENTRE NATIONAL PRIVE DE FORMATION DE TELEXISTES dont j'ai été nommé Directeur par le Rectorat de Paris en 1964. Depuis 2006, je diffuse divers abattants WC japonais sur mes sites cany.eu et cany1.fr. Ces abattants-bidets permettent une hygiène impeccable en supprimant le papier-toilette non hygiénique. Ils remplacent très avantageusement les bidets ordinaires obsolètes en ne prenant aucune place supplémentaire...
Ce contenu a été publié dans Politique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
Fatal error: Uncaught Exception: 190: Invalid OAuth access token signature. (190) thrown in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273