Le braqueur tué par le bijoutier de Nice était un oiseau de malheur

2 Flares Twitter 0 Facebook 2 Filament.io 2 Flares ×

Anthony Asli

Anthony Asli

Avec 14 condamnations et deux ans de prison alors qu’il n’avait pas 20 ans, Anthony Asli, le gitan qui a été tué par le bijoutier de Nice, avait déjà porté malheur au moins 14 fois, à 14 victimes innocentes.

La 15e lui fut fatale.

Mais les autres avant lui ? Ont-elles été frappées de coups de pieds à la tête comme le bijoutier de Nice, ont-elles gardé des traumatismes à vie ? C’est à elles que l’on doit s’intéresser, elles qui ne parlent pas, qu’on ne fait jamais parler, car elles n’intéressent la société que lorsqu’il s’agit de les accabler, comme le bijoutier de Nice, la vraie victime, sur laquelle les élites s’acharnent en excusant le voyou.

Les photos des médias montrent un adolescent souriant, poupon. Ce n’était pas un adolescent souriant mais une racaille dangereuse, armée, un criminel en puissance qui se déplaçait à 20 ans avec un fusil à pompe pour cambrioler des gens qui n’ont rien fait à personne.

On a fait parler sa famille, choquée d’apprendre la terrible nouvelle, forcément choquée – comme si elle ne savait pas, comme si elle vivait dans un songe où leur fils, frère ou ami, allait tout d’un coup se transformer en ange. Un ange armé d’un fusil à pompe.

Oui le bijoutier a raison : le père du casseur est responsable. La mère tout autant.

Jusqu’à sa compagne, dont on dira qu’elle est enceinte pour attendrir, à qui les médias feront dire qu’il était un homme “merveilleux”… C’est donc cela un homme merveilleux, selon les journalistes français qui se sont empressés. Merveilleux de briser la vie du bijoutier ?

Anthony Asli était un diable, un agent du mal, un prédateur, un danger public dont il valait mieux ne pas croiser le chemin.

Il est mort d’un accident du travail, une mort qui porte en elle la douleur pour sa famille, mais il était un ennemi de la société, un hors la loi, un voyou qui semait le mal. Le mal absolu.

Les médias ne diront pas grand chose sur sa vraie personnalité car on n’interrogera pas ses précédentes victimes.

Au contraire, on le présente comme immature, influençable – des mots qui l’exonèrent de toute volonté propre, de tout libre arbitre, de toute responsabilité. Qui font de lui un innocent. Une victime, bien évidemment… Son seul tort ? Avoir besoin d’argent – cela excuse tout.

On le présente comme un ado au parcours chaotique. C’est le terme nouveau pour multi-récidiviste.

La gauche, car c’est la gauche qui parle, plonge dans le nihilisme, elle est fascinée par le mal et trouve le bien ringard.

Le père d’Anthony minimise les actes de son fils : « Je ne défends pas mon fils, il n’avait pas à faire ça. Mais ça lui coûtait quoi au bijoutier, de le laisser partir? » Ben oui, ça leur coûte quoi, aux victimes, de laisser partir leurs bourreaux ? Laissez-les agresseurs tranquille ! dit le père.

Il ne manque plus qu’une Association de défense des voyous subventionnée par Christiane Taubira et le paysage sera complet.

La page Facebook d’Océane Asli, la sœur d’Anthony, vous permettra peut-être de vous faire une idée de ce que cachent les médias de cette famille.

Si votre fille pose ainsi, posez vous d’urgentes questions sur l’éducation que vous lui avez donnée :

299411_507117752651186_754902395_n

Suivi de ce commentaire :

Si toi aussi tu considères que tu n’as aucun compte a rendre a personne et que ta façon de vivre, tes décisions, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, qu’elles plaisent ou non ne regarde que toi ! Copie sa sur ton statut pour bien faire comprendre au gens qui te jugent,te …critiquent ou ……parlent en mal sur toi …que tu les emerde

Tout un programme…

Et cet échange supposé ou réel entre elle et son frère :

• Appel Inconnu •
Mec : Wsh, t’es en couple ?
Meuf : Nan, c’est qui ?
Mec : Ah ouais t’es pas en couple ? C’est ton mec là ! Pffff t’me dégoute..
Meuf : Ohhh dsl bb j’ai cru c’était mon frère !
Mec : C’est ton frère la Ta Race !! Prépare ta tombe

Voici la photo des cousins – que de l’amour :

Les cousins d'Asli

Celle des oncles – des tendres :

Les oncles ?

Et celle des amis – des bienfaiteurs de l’humanité :

Les amis

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Share SHARE

À propos de FLASH1ER

Bonjour cher lecteur de mon blog, La photo que vous voyez en tête de ma page représente le haut de la villa que nous avons habité de 1986 à l'an 2000. Nous habitons maintenant la résidence du Palais Victoria, dans le nouveau quartier du Béal. La photo de celui-ci ainsi que mes coordonnées figurent dans mes sites http://www.cany1.fr et http://cany.eu Je suis né en 1930. J'ai obtenu le Certificat d’Études Primaires et effectué 3 ans d'études secondaires dans un Collège de Jésuites, à Saint-Calais dans la Sarthe, en section classique (latin, grec). J'ai acheté mon premier micro-ordinateur en 1975, au SICOB à Paris-La-Défense. J'ai travaillé à l'AFP à Paris, comme télétypiste hors classe. Je tapais à 86 mots-minute minimum. Test effectué durant 15 minutes sans erreur. J'ai élevé 5 enfants (à 27 ans, j'en avais déjà 4). Je n'ai jamais eu un jour d'arrêt de travail jusqu'à ma retraite que j'ai prise à 60 ans. Au contraire, j'ai eu des périodes où je travaillais pour deux employeurs (75 heures par semaine en moyenne). J'ai créé et géré le 1er Secrétariat Privé de Télex au Monde en 1962 (FLASH TELEX). Il n'y avait alors que 2000 abonnés au Télex en France... J'ai créé et géré également la 1ère entreprise de travail temporaire exclusivement réservée aux télexistes (FLASH OFFICE) et le CENTRE NATIONAL PRIVE DE FORMATION DE TELEXISTES dont j'ai été nommé Directeur par le Rectorat de Paris en 1964. Depuis 2006, je diffuse divers abattants WC japonais sur mes sites cany.eu et cany1.fr. Ces abattants-bidets permettent une hygiène impeccable en supprimant le papier-toilette non hygiénique. Ils remplacent très avantageusement les bidets ordinaires obsolètes en ne prenant aucune place supplémentaire...
Ce contenu a été publié dans Faits de Société, gens du voyage, immigration, racailles, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
Fatal error: Uncaught Exception: 190: Invalid OAuth access token signature. (190) thrown in /htdocs/public/www/wp-content/plugins/seo-facebook-comments/facebook/base_facebook.php on line 1273